Chambre à partir de 48 €

PALAIS DES COMTES DE POITOU : PALAIS DE JUSTICE

Sur le site actuel du palais de justice, se sont succédés différents exercices du pouvoir, peut-être dès l'Antiquité, plus sûrement à partir du Haut Moyen Age. En effet, le nom de Maubergeon (qui qualifie encore aujourd'hui le donjon médiéval) est dérivé du «mall-berg», l'ancien tribunal mérovingien.
Peu après l'an Mil, un nouveau palais est élevé sur une motte de terre, adossé à l'enceinte urbaine antique et complété vers 1100 par une première tour. L'ensemble, ceinturé de fossés, constitue la résidence des comtes de Poitou-ducs d'Aquitaine. La grande salle d'apparat est réédifiée par la famille Plantagenêt un peu avant 1200 ; dite «salle des Pas Perdus», elle demeure aujourd'hui l'un des plus remarquables exemples d'architecture civile médiévale en France.
A partir du XIIIe siècle, le palais devient de moins en moins résidentiel, au profit de ses fonctions administratives. Il connaît de nouveaux aménagements vers 1380, sous l'impulsion de Jean de Berry : la tour Maubergeon est reconstruite, des apparentements privés (aujourd'hui disparus) sont édifiés à l'est, un nouveau mur pignon clôture la grande salle, percé de larges baies au-dessus de monumentales cheminées sculptées. L'ensemble annonce le style gothique flamboyant.
Après la Révolution française, l'ancien palais comtal est définitivement aménagé en palais de justice : des corps de bâtiments adossés à la grande salle et une entrée à colonnade viennent compléter les dispositions d'origine. 
 
Horaires d'ouverture au public :
du 02/01 au 31/12 (sauf les samedis, les dimanches et les jours fériés).
de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 17h00.